20/09/2013

Split Laulau

Aussi discret soit-il, le chantier avance tranquillement mais surement. Avec pas mal de surprises lors de chaque étape, la façon de procéder va devoir s'adapter : il faut faire ce qu'il faut pour ne plus y revenir et faire en sorte que le travail réalisé soit durable. Le maitre d'ouvrage et le maitre d'oeuvre sont sur la même longueur d'onde cette fois.

Après les mesures et analyses des maux ,il y a la découpe précise des éléments, le choix du mode opératoire. ..

DSC02402 (Copier).JPG

Du Made in Auvergne quand le morceau est absent ou non disponible en repro...

DSC02404 (Copier).JPG

De l'ajustage, de la soudure sur un support préparé...

DSC02455 (Copier).JPG

..et de la finition soignée.

DSC02495 (Copier).JPG

Ce n'est qu'un bout du travail déjà fait. Je serai sur place ce vendredi soir pour faire physiquement un premier point depuis que le Combi est arrivé dans le local et définir l'orientation de la suite.

Un voyage de pièces sera déposé pour vérifier et valider les ajustages des éléments réparés.

A suivre.....

Autant compléter ce post avec ma visite d'hier soir chez Eugène.Réveil à 6h00, arrivée 9h00 à Brive pour le boulot, chez Eugene à 18h00 et à la maison à ....3h00 du mat Criant.

Une seule photo. Celle du Split sur son armature qui lui permet de tourner aisément quand il est sur ces patins Clin d'œil.

DSC02605.JPG

Les travaux réalisés à ce jour sont validés. Après quelques bricoles à peaufiner, le travail va se concentrer sur les dessous du plancher et le bas de caisse côté porte coulissante. Le tube central de chauffage est HS et sera remplacé.Tout comme le tube qui permet de faire passer le faisceau électrique. Une fois ces deux postes repris, on devrait voir arriver la phase du sablage complet pour permettre ensuite de replacer les conduites, plancher de cabine et refixer les planchers Deluxe. Les ouvrants attendent leur tour...

Good job Eugène Cool, tu peux de détendre !!

 

 

21:30 Écrit par Nostalgia Skirt's Raiser | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.